Service gratuit de navette pour Salerne

L’Hôtel Olimpico est l’un des rares hôtels de Salerne sur la mer avec service gratuit de navette aller-retour pour le port et la gare de Salerne, d’où partent trains et ferries pour la Côte amalfitaine, Positano, Capri et Pompéi.

Découvrez tout sur notre service navette

L’histoire au grand jour

En 79 après J.-C. une éruption du Vésuve restée dans l’histoire ensevelit complètement Pompéi sous une couche de cendre et de lapilli de près de 7 mètres.

Aujourd’hui les ruines de cette ville constituent le plus incroyable témoignage de la vie de l’empire romain et l’un des sites archéologiques les plus visités au monde.

En marchant dans les rues, l’atmosphère que l’on perçoit est onirique, troublante, fascinante.

C’est un peu comme un voyage en remontant le temps, un plongeon dans la vie publique et privée d’il y a deux mille ans et plus.

L’été la Surintendance archéologique de Pompéi, en collaboration avec la Région Campanie et les services des biens culturels, organise des promenades nocturnes aux fouilles.

Le long du parcours se révèlent les lieux les plus évocateurs de la Pompéi nocturne. Accompagné par la musique poignante d’Ennio Morricone, un spectacle multimédia reconstruit les phases dramatiques de l’éruption.

La plupart des habitants de Pompéi s’enfuirent et trouvèrent la mort sur le littoral.

Ceux qui restèrent, parfois dans le vain espoir de se protéger dans les caves, moururent asphyxiés ; les moulages de leurs corps, obtenus en versant du plâtre liquide dans les cavités retrouvées dans la couche de cendre, sont un témoignage émouvant de cette tragédie.

L’aspect le plus surprenant de Pompéi est le grand nombre de maisons, modestes ou luxueuses, de même que de boutiques, tavernes, boulangeries, conservées avec tous les objets, les ustensiles, de la vie quotidienne.

Le Forum était le centre vital de la ville : une grande place rectangulaire dallée de travertin et bordée sur trois côtés d’arcades.

Sur cette place donnent le Capitole consacré à Jupiter, le Temple d’Apollon, construit vers le IIIème siècle avant J.-C. et son portique de 48 colonnes, et la Basilique, l’édifice public le plus important, siège du tribunal et cœur de la vie économique.

Sur le Forum donnent également le Temple de Vespasien, consacré au culte impérial, les greniers où l’on engrangeait les céréales à vendre, et le macellum, le marché couvert des produits alimentaires frais, comme la viande et le poisson.

Tout près les thermes du Forum, qui disposaient de parties distinctes pour les hommes et pour les femmes, avec chauffage central commun.

L’artère citadine la plus importante était la voie de l’Abondance, sur laquelle donnaient boutiques d’artisans, tavernes, auberges et teintureries. Dans cette rue se trouvent aussi les thermes de Stabies, l’établissement pompéien le plus ancien et le lupanar, un édifice sur deux niveaux dont peintures érotiques et graffitis explicites révèlent la destination.

Parmi les demeures les mieux conservées, la plus belle est la maison du Faune, pour l’élégance de son architecture et ses fameuses mosaïques, comme celle qui représente la bataille d’Alexandre et Darius, chef d’œuvre conservé au Musée archéologique de Naples. La maison des Veti, dont on admire les fresques splendides sur les parois, appartenait à deux marchands, Aulo Vettio Restituto et Aulo Vettio Corniva. De la maison de Ménandre, qui doit son nom à une peinture représentant cet auteur comique grec, provient une richissime collection d’ustensiles en argent d’une qualité exceptionnelle, actuellement conservée à Naples.

L’un des plus importants édifices de Pompéi est la Villa des Mystères, célèbre surtout pour ses peintures, comme la fresque majestueuse à laquelle la maison doit son nom, avec vingt-neuf personnages grandeur nature, représentant une scène d’initiation au culte de Dionysos ou aux mystères orphiques aux couleurs vives sur fond rouge.

Une épigraphe prouve que l’Amphithéâtre, où se déroulaient jeux entre gladiateurs et luttes avec des animaux, est le plus ancien de ceux que nous connaissons. A côté la grande Palestre, construite sous Auguste était utilisée pour les exercices gymniques.

Au coucher du soleil, une visite particulièrement émouvante est celle de la via dei Sepolcri, la route bordée de monuments funèbres qui portait à Herculanum.

Ce fut Giuseppe Fiorelli, à partir de 1860, qui dirigea les fouilles approfondies qui ont redécouvert la ville. On lui doit le principe du plâtre liquide dans les vides à l’intérieur de la couche de cendre pour obtenir le calque de ceux qui trouvèrent la mort brutalement pendant l'éruption. Cela nous a ainsi permis de connaître, de prendre la mesure de cette tragédie et de nous rendre compte de sa rapidité. La ville est pleine de souvenirs : stèles, inscriptions, graffitis sur les murs. Toute la vie quotidienne de Pompéi - la propagande électorale, l’addition hâtive d’un aubergiste, un message d'amour, le soutien pour un gladiateur - se trouve sur un mur de pierre ou sur un morceau de marbre.

Cette ville a quelque chose de magique et de mystérieux. La vie qu’elle évoque, le fait de se révéler ainsi à nous, arrêtée à l’improviste en un instant quelconque d’une de ses journées, la rend non seulement plus belle mais assurément plus humaine et touchante.

Exclusivité Hôtel Olimpico

  • Accès gratuit à la plage et à la piscine
  • Parking gratuit
  • Navette gratuite pour le port et la gare de Salerne